Camping à Copenhague

une famille faisant du camping à Copenhague

Partir en camping à Copenhague, c’est l’assurance d’un séjour pittoresque dans la magie des pays nordiques. Copenhague est une ville chaleureuse et accueillante, riche de petits quartiers typiques et d’une vie animée. Les pays nordiques sont relativement chers, alors opter pour un séjour en camping à Copenhague se révèle être un bon plan pour faire des économies et profiter des nombreuses curiosités et activités locales.

une famille faisant du camping à Copenhague

Le camping à Copenhague se révèle être un bon plan pour faire des économies

Copenhague est située face au détroit de l’Oresund, qui relie la mer du Nord à la mer Baltique. Côté météo, les deux mois les plus chauds sont sans surprise juillet et août, avec des moyennes maximales de 20°C, mais les nuits restent fraîches, un sac de couchage bien chaud est donc conseillé pour le camping à Copenhague.

Infos pour le camping à Copenhague

Partir en camping à Copenhague, rien de plus pratique, la ville en compte sept, du plus central comme le City Camp au plus côtier comme le Charlottenlund, construit sur les ruines d’un ancien fort. Pendant les mois d’été, il est fortement conseillé de réserver le séjour. La qualité du camping à Copenhague est reconnue pour la sécurité, l’espace et la propreté des communs. Dans un pays soucieux de l’environnement, la douche est généralement payante. Les prix pour la nuit varient de 60 DKK à 110 DKK par personne (8 à 15 € ) mais attention une carte européenne ou internationale de camping (disponible via internet ou sur place) est recommandée. Pour accéder du camping à Copenhague, possibilité de louer un vélo ou de prendre les transports en commun.

Que voir à Copenhague ?

Des tours de ville thématiques sont proposés par l’Office du Tourisme. A visiter : le port, le Musée National, les quartiers typiques, la relève de la garde et bien sûr la Petite Sirène. Pour s’évader, un tour au parc d’attractions Tivoli, une balade en bateau sur le canal et une visite à Malmö, de l’autre côté du pont de l’Oresund. Côté gastronomie, beaucoup de poissons (harengs, crevettes), des spécialités locales (le smorrebrod et le pitabrod, tartines fourrées), mais aussi de la cuisine bio et étrangère.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>